Hong Kong

Hong Kong – Lantau

 

hong kong tramway

 

Choisir notre destination de voyage est toujours un casse tête (chinois) alors on fait comme dans la pub du loto. On regarde notre mape monde. Sauf que nous on a pas gagné au loto.
Alors après on fait des simulations entre les dates, les destinations qui nous intéressent (et il y en a beaucoup…) et les prix.

Et cette année, on a trouvé un billet combiné Hong Kong/Pékin. 

On ne va pas dire qu’on rêvait de la Chine. Mais ce pays nous attirait. Sa culture, ses traditions, son architecture et…les chinois ! 

La Chine !!! Un pays qui reste mystérieux, alors même qu’on en parle beaucoup depuis quelques années.

Un pays sur lequel nous avions quelques préjugés dont nous sommes heureux d’avoir pu nous débarrasser. Des à priori que nous nous étions fait nous mêmes lors de nos voyages précédents, mais également de ce que l’on avait entendu et lu au travers de récits d’amis ou de blogs.

Je lève l’interrogation de suite : les chinois sont très très sympas !! On les disait sales, bruyants, mal élevés. Il n’en est rien. On aura rarement rencontrés autant de gens aussi sympa, aidants et agréables lors d’un voyage, alors même que la majorité des gens que l’on a rencontré là bas ne parlent pas un mot d’anglais !!

Pour cette découverte de « l’Empire du Milieu », nous avons choisis, comme toujours, de nous débrouiller par nous mêmes. Nous souhaitions découvrir la Chine, sans pour autant y passer l’intégralité du séjour.

C’est donc par Hong Kong que nous avons commencé le voyage. La Chine sans être totalement la Chine !

Cela faisait plusieurs années que nous souhaitions visiter cette incroyable ville qui représente une entrée en matière parfaite pour qui veut goûter à la vie chinoise tout en conservant ses repères occidentaux.

Comme toujours, je précise que nous ne sommes pas blogeurs professionnels et que ce récit tient autant du récit personnel que du partage pour aider les voyageurs à organiser leur futur voyage.

Jeudi 12 Avril 2018. Paris/Hong Kong.

 

Départ prévu à 23h35. Un horaire peu avantageux puisqu’il ne nous fait arriver que le lendemain en fin de journée mais qui a le mérite de faire passer le vol très rapidement puisqu’on aura fait que dormir.

Nous arrivons donc à Hong Kong le vendredi 13 à 17h30. Un peu déstabilisant puisqu’à peine arrivés il fait déjà nuit.

Malgré la rapidité de l’Airport Express permettant de relier l’aéroport au centre ville en 25 minutes, ça n’est que vers 20h que nous arrivons à l’hôtel car la récupération des bagages a été un peu longue.

Pour relier le centre-ville, la solution la plus rapide est donc l’Airport Express. Vous pouvez acheter votre billet ainsi que la très pratique « Octopuss Card » qui vous permettra d’utiliser la majorité des transports de la ville pendant votre séjour.

L’aller retour pour l’Airport Express coûte 200 HKD (environ 20 euros). Bien plus cher que le métro de Singapour (retrouvez l’article ici : 2 jours à Singapour). Mais Hong Kong est une ville assez chère.

 

 

Nous avions trouvés un hôtel sur l’île de Hong Kong, dans le coeur historique de la ville. On peut estimer que payer environ 100€ la nuit est un tarif correct pour séjourner en ville.

L’iclub Sheung Wan Hotel est situé dans le quartier Sheung Wan. Une navette gratuite pour y accéder est disponible en sortant de l’Airport Express. Cette navette dessert également, entre autres, l’Ibis Hong Kong Central et le Best Western Hotel Harbour View dans le même quartier. 

Bien sûr, on peut trouver moins cher, mais même si on voyage en mode sac à dos, on en est pas des routards pour autant, alors un minimum de confort est le bienvenu.

Nous avions une chambre au 32e étage !  

Excités par l’envie de découvrir la ville, on a donc cherché un restaurant dans les environs de l’hôtel. Entreprise très facile dans cette ville qui compterait 1 restaurant pour 25 habitants !!

Quel bonheur de retrouver ces saveurs asiatiques ! Ce premier restaurant donc on serait bien incapable de donner le nom aura d’ailleurs été le meilleur qu’on aura trouvé là bas. Les dumpings à la crevette étaient succulents. On pourrait penser que tous les resto chinois font la même chose, et même si sur le menu c’est assez vrai, il n’en est pas forcément de même dans l’assiette.

 

 

Entre ça et les egg noodle on se sera vraiment régalés !

On était pas très loin de l’accès à la baie de Hong Kong. On est donc partis découvrir l’une des vues les plus célèbre du monde. Le moins qu’on puisse dire c’est que Hong Kong est une ville gigantesque. On l’aura d’ailleurs comparée plusieurs fois à New York pendant notre séjour.

 

 

Si j’avais écrit le récit directement pendant le voyage, j’aurais certes été tout aussi enthousiaste, mais probablement bien plus mesuré sur le plaisir de voyager aussi loin. Rien à voir bien sûr avec Hong Kong, et encore moins avec ce bonheur qu’est la découverte d’un nouvel endroit. Je parle juste de ce ******* de jet lag !!

On l’avait déjà bien ressentis à Bali mais pour ma part, sur les 5 nuits passées à Hong Kong, je n’aurais passé aucune bonne nuit. Rien de grave bien entendu, car l’excitation de la journée aide à faire oublier la fatigue, mais cette sensation d’être incapable de trouver le sommeil alors même qu’on sent qu’on est fatigués est assez particulière, surtout quand on est aussi loin de chez soi.

 

hong kong by night long exposure

 

Samedi 14 Avril, de Sheung Wan à Tsim Sha Tsui

 

Encore un mot sur le sommeil. Elément important dans la vie, mais aussi en voyage. Les hôtels en Asie ne sont vraiment pas réputés pour leur bonne isolation, et l’iclub Sheung Wan n’aura pas failli à cette triste réputation. On est toujours surpris par l’incivilité des gens quand on voyage. Si nous on entend tous les bruits, j’imagine qu’il en est de même pour nos voisins, alors, même si on a presque fini par perdre espoir dans l’humain dans son ensemble, on reste malgré tout étonnés du manque de discrétion et de l’égoïsme des gens.

Mais tout cela n’est que détail, et nous sommes pressés de pouvoir découvrir Hong Kong comme il se doit !

On commence logiquement par notre quartier de Sheung Wan, l’un des plus sympa de la ville selon nous. On y trouve ici la plupart des boutiques de vente de produits traditionnels, avec beaucoup de trucs chelou qu’on ne trouve qu’en Asie.

 

hong kong food pattes poulet chicken

hong kong snake

hong kong jungle urbaine hong kong immeuble

 

Nous déambulons un peu au hasard des rues avec l’intention de nous rendre au Man Mo Temple, le plus petit mais également le plus vieux temple de Hong Kong. Il est situé derrière Cat Street, la rue des antiquaires. Vous y trouverez de très belles choses, à condition bien sûr d’en avoir les moyens !

 

 

Le Man Mo Temple est un endroit très intime et surtout très photogénique. On adore les temples dans lesquels il y a de l’activité. C’est d’ailleurs vraiment incroyable de voir ces gens brûler tous ces bâtons d’encens et faire leurs prières dans cette ville si moderne et dynamique. Le temple est petit, et heureusement on y croise assez peu de touristes. S’il y a un temple à voir à Hong Kong c’est bien celui-ci.

 

 

On l’a trouvé particulièrement photogénique. Personnellement, je pense que je pourrais y passer la journée à observer les gens prier et à faire des photos. Bon, Nathalie serait sûrement un peu moins d’accord mais les possibilités sont infinies, et même si on est à l’intérieur, la lumière et l’ambiance changent au fil de la journée. 

 

 

Entre l’encens, les bougies, la fumée, les décorations et les gens qui prie, il y a vraiment de quoi s’amuser !

 

 

D’autant que le Man Mo Temple est idéalement situé car il permet de poursuivre l’itinéraire de découverte en remontant Hollywood Road, de loin la rue la plus cool de la ville. On y trouve des petites boutiques sympa, des galeries d’art et des antiquaires, ainsi des bars plutôt fréquentés par les expats mais à l’ambiance cool.

 

hong kong jeunesse moderne hong kong bas fond hong kong beauty hong kong restaurant hong kong urban jungle hong kong paris hong kong devanture

 

On finit par arriver vers les quartiers de Soho et Central. Ce côté de l’île est le plus « classe ». On a apprécié le fait d’y croiser des locaux et des expats.

Hong Kong a ce côté cool d’une grande ville dans laquelle tu peux vraiment sentir les différences entre les quartiers, avec une vie de quartier animée et sympa. Franchement, si on devait vivre à l’étranger dans une grande ville, on choisirait certainement Hong Kong, car elle représente le parfait mélange de la vie occidentale et orientale. Contrairement à Pékin par exemple. Mais ça ce sera pour beaucoup plus tard dans le récit…

La configuration géographique de l’île de HK est différente de la partie continentale, en face. C’est pour ça qu’on y trouve cette concentration impressionnante d’immeubles énormes sur plusieurs niveaux. C’est vraiment ce qui caractérise la ville, c’est d’ailleurs unique au monde. Le moindre mètre carré est exploité !

 

 

Pour accéder facilement à ces Mid Levels, qui représentent la partie riche de la ville (en gros, au plus on monte au plus c’est cher), un ingénieux système d’escalator a été construit : le plus grand système d’escalator du monde. Ils fonctionnent à double sens : en descendant le matin pour les travailleurs, puis vers le haut à partir de 10h.

Bien sûr, prendre les escalator n’a rien de bien excitant en soi, mais le coin est sympa.

En plein coeur de ce quartier se déroule un petit marché. D’un coup on se retrouve à nouveau en pleine Asie ! 

 

 

Si nos enfants (mais aussi les plus grands) ne peuvent plus se passer de leur smartphone, à Hong Kong c’est encore plus flagrant ! 

 

 

Il est encore suffisamment tôt pour qu’on prendre le ferry pour rejoindre Kowloon sur la rive d’en face afin d’assister au light show qui a lieu tous les soirs sur les façades des immeubles de la ville. On a donc emprunté le fameux Star Ferry qui traverse la baie. Un bien trop court voyage !

 

 

On était un peu fatigués, du coup on s’est posés en hauteur sur le Pier en attendant le show. On aurait du prévoir de quoi prendre l’apéro !

Pour tout vous dire, ce light show a été un peu décevant ! Mais il est impossible de rater cette vue mythique de l’une des plus belles baie du monde.

Le meilleur moment pour l’apprécier est vraiment en fin de journée, quand les façades des immeubles commencent à s’illuminer. Le petit plus ce sont ces bateaux avec leurs voiles illuminées (celles en rouge sont du plus bel effet) qui traversent la baie en proposant des croisières que vous pouvez réserver sur internet.

 

 

Niveau photo, avec juste un 35mm et un 50mm, pas de trépied et énormément de monde autour de nous, on a surtout apprécié la vue en essayant de sortir quelques images souvenir, mais c’était loin d’être évident dans ces conditions. Quant à moi, je me suis un peu focalisé sur la vidéo (qui sera montée un jour…) en en oubliant presque de faire des photos. 

On aura même pas attendu la fin du light show pour partir. On avait adoré celui de Singapour parce qu’il apportait une vraie plus value à l’endroit dans lequel il était projeté, mais ici à Hong Kong, en dehors de quelques lasers projetés depuis les plus hauts buildings, il n’y a vraiment pas de quoi se prendre une claque. La vue de la baie se suffisant largement à elle même.

On a donc remonté un peu la Canton Road qui offre une ambiance très différente de celle qu’on trouve sur Central avec ses boutiques de luxe. Mais ça n’est pas vraiment ce qu’on cherche là bas alors on retourne prendre le Star Ferry pour trouver un restaurant du côté de Lan Kwai Fong. Mais là aussi, l’ambiance branchée avec tous les bars ne nous correspond pas vraiment et on finira dans un tout petit resto de Hillier Street dans lequel les locaux nous aideront à traduire la carte afin de faire notre choix. En général, si c’est principalement fréquenté par les locaux, c’est que c’est une bonne adresse !

Dimanche 15 Avril, de Sheung Wan au Ladie’s Market

 

Avril est une bonne période pour partir à Hong Kong. Il ne fait pas trop chaud, et il ne pleut pas trop.

Bon, en réalité, sur notre séjour, on aura peu vu le soleil. Niveau pluie on a été relativement épargné. Même si ce matin, on aura pu trainer un peu au lit en regardant la pluie tomber depuis la fenêtre  de notre chambre au 32e étage !

 

 

Hong Kong est aussi à voir sous la pluie, je trouve que la ville, déjà très photogénique, l’est encore plus sous la pluie !

 

hong kong street hong kong street umbrella

 

On en profite pour prendre le tramway. Un élément faisant partie intégrante du paysage urbain de Hong Kong.Il suffit de monter dans l’un d’entre eux (ça ne coûte vraiment rien et il s’utilise avec l’Octopus Card), et de descendre quand on en a envie. On ne peut pas se perdre.

 

 

On avait pour idée d’aller du côté du quartier de Wan Chai, un quartier assez différent de ce qu’on a vu pour le moment. Un peu moins moderne, plus typiquement chinois.

 

En tout cas un endroit vraiment sympa où on a mangé nos premiers canards laqués.

 

 

On trouve également le Pak Tai Temple , havre de paix au coeur de la ville. Il se démarque un peu du Man Mo temple grâce à ses statues vraiment classes.

 

 

Il y a une photo devenue ultra classique de Hong Kong qu’on avait vu la veille au magasin Yellow Corner de Hollywood Street. On a demandé à la vendeuse si elle savait où se trouvait les immeubles concernés, et elle nous a répondu « Causeway Bay ». Ok. Information super précise, merci.

On aurait pu tenter de mieux se renseigner avant de partir, mais à vrai dire, on se fout un peu de reproduire les mêmes photos que tout le monde. On est pas des pros de l’archi, et surtout, cette image doit être réalisée en début de soirée, donc…pas du tout le moment où nous y étions.

Mais comme Causeway Bay est le quartier qui prolonge Wan Chai, on est allés voir vers là bas, au cas où. Mais bon, trouver des immeubles ressemblant à tous les autres immeubles de la ville c’est comme chercher…bref, vous voyez ce que je veux dire !

Ca nous a surtout permis de voir rapidement un coin différent de la ville, moins intéressant puisque principalement consacré au shopping. On était dimanche, mais on se serait crus un samedi sur les Champs Elysées un jour de solde. En pire !! (enfin, en mieux vu qu’on était à Hong Kong).

On est toujours étonnés de constater la différence qu’il peut y avoir entre chez nous un dimanche (en gros tout est mort), et ce qu’on voit dans les grandes villes du monde…franchement, je trouve ça génial quand une ville vit tous les jours, et surtout le dimanche !

Le métro de Hong Kong est probablement le plus efficace qu’on ai vu au travers de nos voyages. Avec l’Octopus Card, j’avoue qu’on a pas trop fait attention au tarif, mais une chose est sûre, il est bien moins cher qu’à Paris, alors qu’il est plus fréquent, rapide et propre…cherchez l’erreur !

C’est donc en moins de 10 minutes qu’on se retrouve de l’autre côté de la ville, sur Nathan Road, temple du commerce de la ville. Là encore, l’animation est impressionnante. Tous les magasins sont ouverts.

On cherchait à renouveler notre stock de memory card. On pensait le faire à moindre coût à Hong Kong puisque la plupart des produits Amazon viennent de là bas. Mais allez comprendre, sur place les prix sont aussi, voire plus élévés que chez nous. On avait lu qu’il y avait plusieurs magasins de photo au début de Nathan Road, et après en avoir fait plusieurs, on a laissé tomber pour remonter la rue (une des plus longue avenue du monde, plus de 4km !!) en direction de Temple Street Night Market.

Comme son nom l’indique très bien, il s’agit d’un marché de nuit. Les produits vendus sont typiques des marchés chinois. Ce sont principalement des babioles sans grande valeur. Si vous n’avez pas beaucoup de temps, vous pouvez faire vos achats souvenir là bas, mais ça n’est pas très intéressant. En tout cas, l’ambiance, surtout quand la nuit tombe, est sympa et animée, surtout grâce aux petits restos qui bordent les rues.

 

 

Le temps d’une petite bière bienvenue et nous reprenons notre chemin vers l’autre marché à voir absolument : le Ladies Market. On peut facilement enchaîner les deux puisqu’ils ne sont séparés que d’un kilomètre.

Leurs ambiances sont différentes. Au Ladies Market (appelé comme ça parce qu’on est supposés y trouver tout ce qu’il faut pour les filles…), on entre dans la vie chinoise nocturne telle qu’on la voit dans les films. C’est délicieusement kitsch avec tous les groupes de musique qui font danser les gens dans la rue. C’est vraiment à voir !

 

Lundi 16 Avril, de Sheung Wan au Victoria’s Peak 

On avait prévu d’aller visiter l’île de Lantau aujourd’hui, mais la météo s’annonçait un peu incertaine. Du coup on a continué notre visite de la ville, en commençant par notre quartier qu’on trouve vraiment agréable. Après avoir pu voir un peu d’autres coins de la ville, Sheung Wan est assurément le plus sympa. Il est vivant sans être trop bruyant et on y trouve que des boutiques typiques. Ici pas question de shopping de masse.

 

Autre lieu à ne pas manquer lors de votre visite  : Chi Lin Nunnery. Un temple bouddhiste magnifique situé dans un quartier super sympa de Hong Kong : Diamond Hill.

 

 

On n’ose pas imaginer les prix de l’immobilier dans ce superbe coin agrémenté d’un très joli parc attendant au monastère. Le Nan Lian Garden est un havre de paix. On se croirait au Japon !

 

 

Autre endroit typique : les marchés. Il y en a plusieurs à Hong Kong. Direction le Flower Market et le Bird Market. Cette ville est vraiment étonnante car on passe en quelques minutes d’un quartier dédié au shopping classique, avec des avenues bordées de magasins dédiés aux touristes, à un quartier traditionnel dans lequel il n’y a plus rien d’écrit en anglais.

C’est le cas du Flower Market, qui n’est pas vraiment un marché comme on l’entend mais plutôt une succession de boutiques vendant…des fleurs évidemment.

 

 

Le Bird market est attenant au Flower Market. On y vend…des oiseaux bien sûr ! Les asiatiques ont un lien particulier avec les oiseaux. Malheureusement pour nous, le marché était fermé pour cause de grippe.

Comme souvent quand on est en voyage, c’est quand on a faim qu’il n’y a pas de restaurant. Je suis sûr que ça vous arrive aussi !

Ne pas trouver à manger à Hong Kong est assez rare, et on a réussi. Au final, il y avait une rue juste à côté remplie de restaurants dans lesquels on ne trouvait que des locaux. Il n’y avait plus qu’à choisir le bon !!

On adore ces adresses pas touristiques dans lesquelles on est contents qu’il y ai des photos des plats sur les menus, car tout est écrit en chinois !

 

 

On aurait aimé aller au Victoria Peak pour profiter d’un beau coucher de soleil sur Hong Kong. Mais il ne nous restait que 2 soirs, et on était pas vraiment assurés, vu le temps qu’on a eu durant notre séjour, d’en avoir un demain. Et on s’est dit qu’avec une ambiance telle que celle qu’on avait en ce moment, bien dark et humide, ça pouvait aussi être sympa. Alors après une petite pause à l’hôtel et un passage à Cat Street pour le plaisir des yeux (rue des antiquaires), on a finalement décidé de se diriger vers le Peak Tram, situé à 2 km de notre hôtel.

 

 

On aimait bien passer dans ce quartier dans lequel on trouve des boutiques sympa et qui a aussi l’avantage d’être bien plus calme et cosy que le reste de la ville.

Autre avantage de monter alors qu’il ne fait pas très beau : il y a moins de monde ! On avait lu qu’il y avait parfois une très longue file d’attente pour emprunter le Peak Tram. On a eu de la chance : à peine arrivés, à peine montés !

Je ne saurais que trop conseiller d’emprunter cet antique tramway pour aller au Victoria Peak. Ca grimpe sévère et les vues sur la ville au fur et à mesure de la montée sont sublimes !

Là haut, vous arrivez dans une espèce de centre commercial (Hong Kong est vraiment exploité de partout !!). Vous pouvez acheter des tickets pour monter sur la terrasse supérieure, ou sortir et bénéficier de la vue gratuite sur la ville.

Et quelle claque !! Dire qu’on aura attendus aussi longtemps avant de voir ça !! On avait bien vus de nombreuses photos de cette vue mythique, mais en vrai, c’est vraiment grandiose !

On est arrivés au meilleur moment : celui de l’heure bleue, quand les immeubles commencent à s’illuminer. Vraiment magique. Il y avait une très fine pluie, l’ambiance était parfaite. On arrivait pas à nous arrêter de prendre des photos, c’est souvent bon signe !

 

 

On aurait aimé pouvoir prolonger un peu la magie en buvant une bière avec cette vue, mais pour ça, le seul moyen est d’aller au Bubba Gump ou au restaurant en dessus, et il vaut mieux avoir réservé si on veut pouvoir disposer d’une table avec une vue.

On a donc repris le bus pour descendre car il arrive directement à Central, alors que le Peak Tram (plus cher également) ne nous rapprochait pas de chez nous. La descente en bus offre également de superbes vues vraiment saisissantes sur la ville. Nous qui sommes amoureux de New York, on a bien du se rendre à l’évident : Hong Kong arrive largement à la cheville de Big Apple.

Mardi 17 Avril, L’Ile de Lantau

Dernière journée à Hong Kong. Ca passe vite. Beaucoup trop vite. On se sent vraiment bien dans cette ville.

On a choisis de découvrir une partie complètement différente de Hong Kong, plus orientée nature : l’île de Lantau qui abrite son célèbre bouddha géant. Le plus grand bouddha assis d’Asie.

Pour s’y rendre c’est très simple, il suffit de prendre le métro jusqu’à la ville de Tung Chung (arrêt du même nom) ou, plus sympa, le ferry. Le manque de temps et la météo pas trop clémente nous auront fait choisir le métro.

 

On a ensuite pris le en direction du village de Tai O, dont on attendait probablement trop. Après 45 bonnes minutes de route, nous arrivons donc au milieu de nulle part, ou plutôt tout au bout de l’île, à des années lumière de la bouillonnante Hong Kong, si loin et pourtant si proche.

Nous entrons ici dans une vie bien plus traditionnelle. Un village de pêcheurs avec des maisons sur pilotis. Si l’ensemble pourrait paraître agréable et joli, il n’en est rien. Le village manque beaucoup de charme. Cette impression était peut être liée à la météo (il ne pleuvait pas, mais parfois le soleil change beaucoup l’appréciation d’un lieu), ou au fait qu’on s’attendait à quelque chose de traditionnel et charmant.

Je dirais que c’est à voir si vous avez du temps et que vous n’avez pas forcément encore beaucoup voyagé, mais très honnêtement, il n’y a pas de gros intérêt à se rendre là bas.
Ou alors il faut y passer une nuit (en étant motivé…) et chercher à vivre au rythme du village. C’est intéressant, amusant d’une certaine manière, mais nous on a été un peu déçus.

 

 

On a donc rapidement repris le bus n°21 pour nous rendre directement au Ngong Ping Village.

Ne vous attendez pas à un joli village traditionnel. On est plutôt proche de Disneyland que du village authentique. La zone est vraiment dédiée au tourisme et enchaîne les boutiques. Il faut aimer…ça n’est pas désagréable mais pas vraiment ce qu’on recherche sur l’ile.

Le but était surtout d’aller voir le Tien Tan Buddha. Il fait partie des « attractions » touristiques majeures de Hong Kong. C’est joli. Le Buddha est placé en haut d’un escalier du plus bel effet avec une très jolie vue sur les montagnes environnantes et…la mer, si tant est que la météo soit avec vous.

 

lantau island hong kong

 

On trouve également un Monastère bien plus beau de loin que de près. J’ai trouvé que l’ensemble manquait un peu d’authenticité. On ne pourrait pas vous déconseiller d’ y aller, surtout si vous restez plusieurs jours à Hong Kong, mais au final, on est sortis un peu déçus de notre visite de l’île de Lantau.

Pour rejoindre le métro, on reprendra le téléphérique, plus rapide que le bus, mais aussi plus cher. C’est marrant à faire, il y a quelques belles vues, mais ne le prenez que s’il n’y a pas de longue file d’attente. Il vaut mieux prendre le bus à l’aller et le téléphérique au retour.

On ne voulait pas rentrer trop tard pour pouvoir profiter encore de Hong Kong. On aura vraiment adoré cette ville dans laquelle on se sentait très à l’aise et dans laquelle il est très agréable de se promener.

On déambulera du côté de Soho et Central qui sont les quartiers les plus emblématiques de la ville. On y trouve à la fois des magasins et boutiques, mais également des rues dans lesquelles se tiennent des marchés typiquement chinois vendant toutes sortes d’objets qui ne servent à rien. On a vraiment pas l’impression d’être dans une ville aussi gigantesque quand on se promène dans ce coin. On passe d’une petite rue avec des bars cool et branchés, à une rue dans laquelle se tient un marché comme on en trouverait partout en Chine.

On avait lu qu’on pouvait manger des sushis pas cher à Hong Kong. Après avoir cherché un restaurant de sushis, on aura finalement laissé tomber. Les prix sont sensiblement les mêmes que chez nous, voire plus élevés. Et même si effectivement on peut trouver des sushis pas cher à emporter, les restaurants sont plutôt haut de gamme.

En résumé, Hong Kong est une ville géniale. La grande ville qu’on a préféré avec New York. On avait passé un week end à Singapour l’année dernière, et on avait beaucoup apprécié. Mais Hong Kong est vraiment un cran au dessus. La variété de ses activités en fait une destination de voyage à part entière.

Pour de nombreuses raisons. Mais la première, selon moi, c’est qu’à Hong Kong on ressent un riche passé, une vraie histoire dans cette ville. Une ville dans laquelle on trouve des choses très typiques de la Chine, mais aussi des endroits ultra modernes et dédiés au commerce et au shopping.

L’architecture de la ville, liée à sa configuration, est étonnante, et franchement impressionnante. On a l’impression de vivre dans le futur, tant la vie semble s’orienter vers les hauteurs. De plus en plus haut. Toujours.

Autre point très positif : rares sont les grandes villes aussi photogéniques. Que l’on apprécie la photo urbaine, la photo humaine ou la street, il y a vraiment de quoi se faire plaisir. De notre côté, on a manqué parfois un peu de lumière, et donc d’ambiance comme on les aime. Et surtout, la photo demande du temps. Nous quand on part, on part avant tout pour visiter et découvrir, avec, en prime, le fait de faire de la photo. On ne se pose jamais vraiment pour réaliser nos photos, on est plutôt adeptes du « sur le vif », de la photo reportage.

Alors on reste parfois un peu sur notre faim, parce qu’on voit beaucoup de choses, on imagine aussi beaucoup de choses, et on arrive pas toujours à les réaliser. Alors on s’imagine pouvoir revenir. Pour consacrer un séjour photographique à la ville. Entre les tramways, les marchés, les vues de la ville qui se comptent par milliers, les lumières….encore une fois, à part New York, je ne vois aucune autre ville qui soit aussi intéressante et photogénique.

Et puis, on se projette à Hong Kong. En tant qu’européen, vivre en Asie peut laisser rêveur, mais il ne doit pas toujours être évident de s’adapter à des vies aussi éloignées des nôtres. En revanche à Hong Kong, on se sent à la fois très loin de chez soi, mais également assez proches, du fait de son passé anglais et du grand nombre d’expatriés qui y vivent.

Petit point budget : Hong Kong est aussi chère que bon marché. Le prix des transports est dérisoire. On trouve de quoi se nourrir pour tous les budgets. Le prix moyen d’un plat est d’environ 5 euros. On peut donc se faire largement plaisir.

Il n’y a pas d’attraction payante. L’accès aux temples est gratuit, et c’est surtout une ville qui se vit, donc on peut tout à fait se promener toute la journée sans rien avoir à débourser.

Par contre, le logement est assez cher. On a trouvé un bel hôtel moderne pour environ 100€ la nuit. En réservant plusieurs semaines à l’avance sans possibilité de remboursement. L’offre de logement est très étendue. Vous pouvez payer moins cher en étant plus éloignés des centres d’intérêt principaux. Le métro efficace vous emmènera rapidement dans le centre.

 

This entry was posted in Hong Kong, Voyage.

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*